Vous êtes ici : Accueil > Activités et nouvelles > Publications à signaler > La «diversité» ethnoculturelle au Québec: rapports identitaires, discrimination, exclusion et racisme

La «diversité» ethnoculturelle au Québec: rapports identitaires, discrimination, exclusion et racisme

Marie-Odile Magnan et Marilyn Steinbach (dir.)

Numéro thématique, volume 17, CEETUM et GRDU, 2017

Diversité urbaine, 2017

En contexte d'intensification de la mobilité internationale et de diversification des bassins migratoires, les sociétés doivent de plus en plus composer avec une mixité sociale, linguistique, religieuse et ethnoculturelle (Potvin et al. 2016). Cette hétérogénéité s'accompagne de politiques et de discours positifs sur la diversité. Au-delà de ces politiques et de ces discours se cachent les effets des interactions quotidiennes ancrées dans des rapports de pouvoir entre le groupe majoritaire et les groupes minorisés (Guillaumin 2002 [1972]), des rapports dans lesquels les frontières raciales et religieuses semblent exacerbées (Mc Andrew 2002), notamment dans le contexte québécois post-11 Septembre et post-Projet de loi 60 (Hassan et al. 2016). Les versants négatifs de la mixité sociale s'avèrent en partie occultés, voire cachés par le discours néolibéral du marketing de la diversité. Dans ce contexte, les discours et les politiques ne mettent pas en exergue les inégalités sociales, les discriminations, l'exclusion et le racisme (Ahmed 2012; Masclet 2012; Ricci 2015). Or, les polarisations dans les représentations collectives entre le groupe majoritaire et les groupes minorisés ont des incidences sur la cohésion sociale, le vivre-ensemble, la radicalisation identitaire, la xénophobie, l'islamophobie, la discrimination systémique, la racisation du travail et de l'éducation, la déqualification professionnelle, etc.

Ce numéro propose d'étudier ces polarisations, principalement du point de vue des groupes minorisés, à travers le récit qu'ils font de leur vécu d'exclusion, de discrimination, de racisme et de déqualification professionnelle. Les thèmes du rapport identitaire entre groupe majoritaire et groupes minorisés sont exploités à partir d'enquêtes qualitatives de même qu'à partir de l'analyse des discours exprimés dans des pages Facebook publiques de groupes populistes identitaires après l'attentat du 29 janvier 2017 à la grande mosquée de Québec.

Diversité urbaine