Vous êtes ici : Accueil > Activités et nouvelles > Peuples autochtones et défis interculturels de l’éducation publique : Rio de Janeiro, Brésil

Peuples autochtones et défis interculturels de l’éducation publique : Rio de Janeiro, Brésil

Kelly Russo, UERJ

Conférence organisée par le CEETUM et l'Observatoire sur la Formation à la Diversité et l'Équité (OFDE).

Conférencière
Kelly Russo, Professeure, Faculté d'éducation
Université d'état de Rio de Janeiro (UERJ), Brésil

Kelly Russo détient un doctorat en éducation. Elle est professeure à la faculté d'éducation de l'Université d'état de Rio de Janeiro (UERJ) et directrice du Centre de recherche sur les peuples autochtones, l'interculturel et l'éducation. Son programme de recherche concerne les politiques éducatives en contexte multi/interculturel, la formation des enseignants, les pratiques scolaires novatrices en milieu urbain pluriethnique et l'analyse critique du curriculum. Elle s'intéresse plus spécifiquement à l'identité culturelle autochtone, aux approches anticoloniales du curriculum et à la pédagogie culturellement adaptée.

Résumé
Au Brésil, les écoles autochtones ont été imposées aux peuples autochtones depuis le début de la colonisation afin de les évangéliser et de les assimiler. Malgré tout, les peuples autochtones ont maintenu, à travers le temps, leur façon de concevoir l'éducation. Nous observons, actuellement, un processus de revitalisation appelé "indianization" dans plusieurs écoles autochtones. Celui-ci se manifeste par l'utilisation de pratiques valorisant la mémoire collective, la tradition, la sagesse ancestrale et l'enseignement de l'histoire.

Depuis l'adoption de la loi 11.645/2008, qui établit l'obligation d'enseigner l'histoire et la culture des peuples autochtones dans les écoles primaires au Brésil, tous les enseignants doivent relever un nouveau défi : passer d'une perspective monoculturelle à une perspective valorisant la richesse et la diversité des contributions autochtones dans le récit de l'histoire et de la culture nationales. Les autochtones souhaitent que l'ensemble du système d'éducation, incluant les écoles non autochtones en dehors de leur territoire, devienne un possible allié dans leurs luttes historiques anticoloniales.

Cette conférence porte sur les résultats d'une recherche menée auprès d'enseignants du primaire à Rio de Janeiro. Nous présentons l'étude de cas d'une école Guarani ainsi que les représentations et les pratiques des enseignants non-autochtones concernant l'enseignement des enjeux autochtones, suite à l'adoption de la loi 11.645/2008.

Date: 27 avril, de 12h à 13h30

Lieu:
Salle W-1010, Pavillon Thérèse-Casgrain, Université du Québec à Montréal
455, boul. René-Lévesque Est, Montréal

Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger l'affiche